Japan Expo Paris - 4 au 7 Juillet 2019 Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte
Rejoignez-nous ! 229 Jours 06 : 17 : 54
Publicité
Information

Le 16e Impact au cœur du Japon traditionnel

Japan Expo vous invite chaque année à faire un voyage intemporel à la recherche des traditions japonaises, d’une culture artistique millénaire qui se renouvèle sans cesse. Le 16e Impact n’a pas failli à la tâche : une invitation au voyage que vous avez été nombreux à accepter !

Publié le

L'album photo des shows traditionnels

 

Retour sur le 16e Impact : cliquez ici pour retrouver 
tous les albums photo du festival par thématique !

Arts du spectacle

S’il est un endroit à Japan Expo qui fait la part belle à la culture traditionnelle, c’est la scène Sakura. Cette scène de 111 m² dotée d’un hanamichi, une avancée prolongeant la scène sur le côté comme on en trouve sur les scènes de kabuki au Japon, dévoilait toute la beauté des arts et du folklore du pays du soleil levant au cours de 37 événements, soit près de 30 heures de programmation en 4 jours à elle seule. 133 artistes se sont ainsi succédé sur scène pour vous montrer leurs talents, dont plus d’une centaine accompagnant l’espace WABI SABI et se produisant cette année sur la scène Sakura qui avait fusionné avec l’ancienne scène WABI SABI. 

La musique occupe toujours une place de choix dans la thématique traditionnelle à Japan Expo. Le 16e Impact n’a pas manqué à cette promesse avec de nombreux groupes et artistes venus faire découvrir les splendeurs des instruments traditionnels, mêlant parfois les sonorités anciennes à des rythmes plus modernes. C’était le cas de NEO Ballad, un duo avant-gardiste mariant les chants folkloriques nippons à des airs techno-rock : un show électrisant !

Une voix de cristal et les sonorités envoûtantes du shamisen : dans un registre plus traditionnel, Mariwo FUKA a fait découvrir aux néophytes la beauté du shamisen, sorte de luth à long manche et 3 cordes pincées qui se joue avec un plectre d’ivoire. Instrument de prédilection des geisha, on le trouve beaucoup en accompagnement des chants folkloriques comme l’a présenté Mariwo FUKA.

Les instruments traditionnels s’adaptent aussi très bien à aux sonorités modernes et à la musique rock ainsi que l’a montré le groupe Yasuharu TAKANASHI & YAIBA sur la scène Sakura. Les 3 musiciens du groupe jouant des instruments traditionnels vous ont d’ailleurs offert un grand moment de musique : ils ont formé un trio explosif le temps d’un showcase dédié aux instruments traditionnels, avec Hiroshi MOTOFUJI, star du taiko (les tambours japonais), -KIJI-, prodige du shamisen, et Kinohachi, joueur virtuose de shakuhachi (flûte de bambou traditionnelle).

Les amateurs de taiko pouvaient d’autant plus profité de leur instrument favori grâce au Tsunagari Taiko Center. En plus d’un show sur scène, l’association vous attendait sur son stand pour des initiations et vous invitait à une conférence pour vous parler des arts traditionnels japonais. Le défilé AOI Clothing s’est aussi déroulé sur les rythmes des taiko du groupe TaïkoKanou.

Enfin, vous avez aussi retrouvé les idols des groupes Le Lien et Pink Babies entre pop kawaii et accents traditionnels. 

 

Retrouvez Yasuharu TAKANASHI & YAIBA, Le Lien et Pink Babies dans notre report spécial J-music en cliquant ici

La danse traditionnelle était magnifiquement représentée avec la troupe déjantée de Takarabune qui continue de répandre l’awa odori, autrement dit "la danse des fous" ! Depuis 400 ans, l’awa odori fait bouger les danseurs au rythme intense des taiko et tout en gardant cette approche traditionnelle, Takarabune y apporte une touche de modernité qui lui permet de s’imprégner dans l’ère du temps. Un spectacle jouissif et inoubliable !

Plus récente, la danse yosakoi était aussi de la partie. Le groupe Yosakoi Paris HINODE MAI vous a même fait monter sur scène pour tester cette pratique née dans les années 50 afin de redynamiser le Japon après la guerre. Naruko à la main (les naruko sont des sortes de petits éventails en bois utilisés à l’origine pour effrayer les oiseaux), les danseurs ont donné un show survitaminé : une vague de bonheur.

Des chorégraphies d’un genre plus affuté étaient également au programme. Entre arts martiaux, danse soignée et splendides costumes traditionnels, la troupe -IDEAL- vous a offert l’occasion d’admirer des combats au sabre chorégraphiés, impressionnants de beauté, d’intensité et de dextérité. Composée de danseurs professionnels, d’experts du combat comme Yuki YONEYAMA, et menée par Kaori KAWABUCHI, actrice spécialisée dans la motion capture au sabre (FINAL FANTASY, Albator, corsaire de l’espace), -IDEAL- vous a ébloui à la lueur des sabres lors de 3 shows grandioses.

Dans le style des films de cape et d’épée à la mode de Kyoto, la troupe d’Uzumasa Limelight, présente à l’occasion de la diffusion en avant-première du film, vous a donné un aperçu des techniques de combat utilisé dans les films d’action, à grand renfort de chanbara et de techniques de samurai.

 

Retrouvez -IDEAL- et Uzumasa Limelight dans notre
report spécial arts martiaux en cliquant ici

Après avoir étudié le rakugo auprès des maîtres de la parole japonais, Stéphane FERRANDEZ a partagé son savoir et son talent avec vous. Forme la plus populaire du conte au Japon depuis 4 siècles, le rakugo met en scène un conteur, assis en seiza (à genoux sur un coussin), qui marche sur un coussin, boit avec un éventail, lit dans une serviette et fait dialoguer les personnages à l’aide de ces quelques accessoires. En plus de cette démonstration, Stéphane FERRANDEZ a donné une conférence en compagnie de Sandrine GARBUGLIA, tous deux membres de la Compagnie Balabolka, pour vous expliquer les secrets du rakugo. Une exposition vous permettait aussi d’en savoir plus sur cet art du conte : Le rakugo, l’art des maîtres de la parole.

Les artistes calligraphes ont aussi animé la scène, réalisant devant vous des calligraphies géantes et se produisant lors de performances artistiques basées sur la calligraphie. Rio HARUKI, que certains d’entre vous avaient peut-être déjà vue sur scène à Japan Expo, était de retour. L’artiste vous a une fois de plus fait la démonstration de son talent en live, se joignant au show WABI SABI All Stars aux côté de Takarabune et Mariwo FUKA sur la scène Yuzu.

Inclassables, les performances de KIRIE marient calligraphie, danse et musique en un mélange explosif de tradition et de modernité. Basés sur les histoires et légendes japonaises, leurs shows offrent une calligraphie vivante, un spectacle unique que vous avez visiblement apprécié.

Houkou NAKASHIMA, sculpteur et calligraphe, était venu avec un spectacle symbolisant la force inépuisable de l’âme nippone face aux catastrophes naturelles. Habillant un mannequin de papier traditionnel japonais, il exprime la vie, un nouvel espoir, lors d’un spectacle émouvant. 

Si vous aviez toujours rêvé d’assister à une cérémonie traditionnelle de mariage japonais, Japan Expo était une occasion en or. Plusieurs démonstrations vous ont permis d’admirer les costumes resplendissants des mariés et de voir comment se déroulent les cérémonies traditionnelles. 

L'album photo des activités traditionnelles

 

Retour sur le 16e Impact : cliquez ici pour retrouver 
tous les albums photo du festival par thématique !

Arts et artisanat

WABI SABI, ce sont des valeurs esthétiques, mais aussi une série d’expositions présente à Japan Expo depuis 2011. Un voyage culturel et artistique s’offrait une nouvelle fois à vous au cœur d’un espace entièrement dédié aux arts et à l’artisanat. Répartie sur les 700 m² de l’espace WABI SABI, l’exposition dévoilait des œuvres et des techniques artistiques très diverses, dans la continuité des années précédentes.

Authentiques et sympathiques, plus de 120 artisans étaient présents pour vous faire découvrir la beauté des arts traditionnels comme la broderie, la céramique, la calligraphie, ou la peinture. Des photographes étaient également présents ou des artisans fabricant des poupées, des fleurs en tissu ou encore de délicats objets de bois. Pour citer quelques exemples, Satoshi FUJITA, maître d’origami, vous montrait ses subtiles créations tandis que l’artiste Kyoko HASHIMOTO présentait des maquettes de maisons japonaises tout en finesse et impressionnante de réalisme. 

Les associations spécialisées dans les activités traditionnelles vous enseignaient quant à elles les rudiments de la calligraphie, de la peinture traditionnelle ou encore de l’origami. Vous pouviez ainsi retrouver Tengumi et son espace origami pour des séances d’initiation tout au long du festival et parfaire vos techniques en leur compagnie.

La Yuai Association, en plus de l’origami, vous invitait à essayer la calligraphie, l’ikebana et vous permettait d’essayer un kimono afin de vous prendre en photo : un souvenir parfait de votre visite à Japan Expo ! Le troupe KIRIE est d’ailleurs passé sur le stand pour un show privé, tandis que l’artiste d’ikebana Kenji TSUTSUMI et le céramiste King Houndekpinkou présentaient une série d’arrangements floraux de style ikebana. Vous avez même pu assister à des créations en live.

Enfin, du côté du stand de Pigments et Arts du Monde, l’ambiance était artistique comme le laisse imaginer son nom. Des expositions et des ateliers mettaient en lumière la peinture nihonga, l’etegami (un art délicat consistant à peindre une image accompagnée de quelques mots sur une carte), ou encore la gravure japonaise. Des artistes étaient invités sur le stand pour vous présenter des démonstrations de leur talent : Valérie EGUCHI pour l’etegami ; Koyo DAIRE pour l’origami ; Priscilla MOORE pour la peinture nihonga ; et Fred MIANE pour la gravure japonaise. 

Arts de vivre

La cuisine japonaise, réputée pour ses saveurs, était à l’honneur sur l’espace Washoku : la préparation d’onigiri, de bentô ou de curry vous étaient expliquées étape par étape par les chefs japonais venus tout spécialement pour l’occasion. Un espace d’ateliers avait été préparé pour vous permettre d’assister aux démonstrations des chefs tous les jours. Bien sûr, tous les petits creux ont pu être comblés par les nombreux restaurateurs présents sur le festival : donburi, takoyaki, bentô, sushi, onigiri, vous aviez l’embarras du choix.

Plusieurs stands vous permettaient aussi de vous initier à l’art du thé et de découvrir des thés verts japonais. D’autres stands proposaient la vaisselle nécessaire à la préparation du thé et de nombreux objets traditionnels. De quoi vous préparer un thé comme au Japon à la maison ! 

Les associations vous invitaient à découvrir les jeux traditionnels japonais comme le go, le shôgi ou l’othello, ou encore le mah-jong, d’origine chinoise mais très populaire au Japon. Initiations aux règles de base, perfectionnement pour les initiés, tournois : tout était réuni pour vous faire passer de bons moments entre amis ou en famille, ou pour défier les meilleurs joueurs présents.

Le bien-être fait partie intégrante des arts de vivre au Japon : l’Institut de reiki vous offrait une pause dans le calme des cabines installées pour l’occasion. Derrière les rideaux du stand de reiki, les praticiens proposaient gratuitement aux visiteurs cette pratique de relaxation méditative par le toucher. Une pause détente pour mieux repartir à l’assaut du festival !

 

Pour partir sur les routes de l'archipel japonais,
retrouvez notre report spécial tourisme en cliquant ici

 

Retour sur le 16e Impact : cliquez ici pour retrouver
toutes les thématiques du festival en images !

Tags :

  • Musique
  • Culture & traditions
  • Arts de vivre
  • Cuisine

Suivez-nous

Publicité

Japan Expo Aime

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Connectez-vous !
Connexion
Ou
Mot de passe oublié