Japan Expo Paris - 2 au 5 Juillet 2020
Rejoignez-nous ! 252 Jours 22 : 26 : 16
Publicité
Information

20e anniversaire : manga & anime

Le manga et l’anime font partie des incontournables de Japan Expo et ils étaient plus que jamais à l’honneur à l’occasion du 20e anniversaire du festival. On revient sur 4 jours de conférences, rencontres, découvertes, avant-premières, animations et surprises en tout genre !

Publié le

L’album photo manga & anime

Aux origines du manga et de l’anime de science-fiction

Japan Expo profitait de son 20e anniversaire pour recevoir trois piliers du manga et de l’anime de science-fiction : Leiji MATSUMOTO, Gô NAGAI et Yoshiyuki TOMINO, trois artistes nous ramenant aux sources de la passion des Français pour le manga et l’animation japonaise.  

 
 

Depuis plus de 60 ans, Leiji MATSUMOTO captive le public : le créateur d’Albator est l’auteur d’une œuvre mythique qui a marqué le public du monde entier. S’il s’est illustré dans la science-fiction avec Galaxy Express 999 et bien sûr Albator, il a aussi touché avec succès à des genres et thèmes variés comme le western (Gun Frontier) ou la guerre (The Cockpit).

Japan Expo donnait l’occasion à ses fans français et européens de venir à sa rencontre grâce à une grande conférence lors de laquelle il a répondu à leurs questions et leur a permis d’admirer son talent en live en dessinant ses personnages les plus emblématiques, performance retransmise sur le grand écran de la scène Yuzu. À cette occasion, le festival a remis au mangaka un Daruma récompensant l’ensemble de sa carrière. Il a aussi rencontré le public en dédicace.

Figure incontournable du manga, Leiji MATSUMOTO a inspiré de nombreux artistes. Parmi eux, le Français Jérôme ALQUIÉ était présent alors que sortait son nouveau manga en hommage à l'œuvre phare du maître, Capitaine Albator - Tome 1 : Mémoires de l'Arcadia, aux éditions Kana. Il a donné plusieurs séances de dédicace, à l’espace Sumiré et au sein de l’exposition Capitaine Albator consacrée à son manga. Illustrations, figurines et décors invitaient à entrer dans cet univers et à y prendre quelques photos souvenirs.

Les membres de la communauté Webring Leiji MATSUMOTO étaient aussi de la partie, présentant des maquettes de la saga comme celle de l’Arcadia, le vaisseau d’Albator.

 
 

Le légendaire créateur de Goldorak, Gô NAGAI, était l’invité d’honneur manga du 20e anniversaire. À la fin des années 70, c’est le dessin animé Goldorak, adapté de son manga, qui fait découvrir l’animation japonaise en France, battant tous les records d’audience.

Gô NAGAI est venu à la rencontre des visiteurs en dédicace, leur permettant de repartir avec un précieux souvenir et de vivre un moment inoubliable à ses côtés. Il a aussi retrouvé ses fans sur la scène Yuzu lors d’une grande conférence qui lui a permis d’échanger avec eux et surtout de leur offrir un magnifique live drawing. Cette conférence fut aussi l’occasion pour lui de recevoir l’insigne de Chevalier des arts et des lettres, distinction remise par le député Denis MASSÉGLIA, en présence des fondateurs du festival, Jean-François DUFOUR et Thomas SIRDEY.

Enfin, une exposition replongeait le public dans l’œuvre de Gô NAGAI en s’intéressant aux adaptations animées de ses manga Gô NAGAI, Animation Chronicles. De nombreuses reproductions de dessins et esquisses, des dioramas réalisés par Star Hill Team et des figurines dévoilaient l’univers immense né des manga de l’auteur. 

 
 

L’anime était à l’honneur à travers la présence du créateur d’une saga culte dont le succès ne s’est jamais démenti : Yoshiyuki TOMINO, invité d’honneur anime, célébrait avec vous le 40e anniversaire de Gundam.

Quatre jours durant, Yoshiyuki TOMINO a multiplié les apparitions et les fans de Gundam ont été nombreux à venir à sa rencontre, faisant dédicacer leurs DVD ou encore des boîtes de Gunpla, les célèbres maquettes nées de l’univers Gundam.

Yoshiyuki TOMINO est revenu sur la saga, son histoire et son actualité lors d’une grande conférence. Ce fut l’occasion pour lui de recevoir un Daruma récompensant l’ensemble de sa carrière. Cette conférence s’est terminée en musique avec la chanteuse miwa. Yoshiyuki TOMINO a fait une autre apparition lors de la projection de Gundam Reconguista in G. Deux épisodes de la série Gundam Wing étaient également diffusés en partenariat avec @Anime.

L’œuvre de Yoshiyuki TOMINO était à l’honneur dès l’arrivée des visiteurs, un robot géant les accueillant à l’entrée du hall 5A. L’AEUG, Association pour l’essor de l’univers Gundam, proposait des ateliers de montage de Gunpla sur son stand et donnait deux conférences.

Enfin, l’exposition anniversaire 40 ans de Gundam retraçait son histoire et dévoilait l’étendue de l'univers,  présentant une sélection d’anime et de films à travers des panneaux explicatifs et des settei (dessins préparatoires), des dioramas réalisés par Star Hill Team, des produits dérivés (figurines, maquettes…) et des projections au sein même de l’exposition.

L’actu du manga

Japan Expo est l’endroit idéal pour découvrir les dernières sorties manga et les succès récents, et rencontrer leurs auteurs. Ces derniers vous donnaient rendez-vous en dédicace à l’espace Sumiré et sur les stands de leurs éditeurs, et vous invitaient aussi à les retrouver sur scène lors de conférences accompagnées de live drawings. 

 
 
 

Vous avez plongé avec Tsuyoshi TAKAKI dans l’univers des ninja des temps modernes de son manga Black Torch (Ki-oon), manga en cinq volumes au rythme effréné nommé au Daruma 2019.

La mangaka Rie ARUGA vous invitait à la rencontrer à l’occasion de la sortie du nouveau tome de Perfect World, manga sur le thème du handicap qui a conquis de nombreux lecteurs, notamment en France où il est publié aux éditions Akata. Ce titre avait lui aussi été nommé aux Daruma 2019.

Daiki KOBAYASHI était présent à l’occasion de la sortie du tome 3 du manga de dark fantasy Ragna Crimson aux éditions Kana.

Happy, l’adorable chat de Fairy Tail, était à l’honneur à travers la présence de Kenshirô SAKAMOTO qui a fait de lui le héros de son nouveau manga, Fairy Tail – La grande aventure de Happy. Cet ancien assistant de Hiro MASHIMA célébrait ainsi la sortie du premier tome du manga en France chez nobi nobi !

 
 
 

Autre ambiance avec Di NIANMIAO qui vous emmenait explorer les contrées d’Ultramarine Magmell, publié en France chez Ototo et sorti à l’occasion du festival.

Dans un style empreint de poésie, Makoto AIZAWA vous a fait découvrir Quand la Neige m’appelle, manga publié aux éditions chattochatto qui réinterprète le personnage du folklore japonais Yuki-onna.

Enfin, Shuji SOGABE venait vous faire découvrir sa première série manga, Persona 3, publié chez Mana Books, après avoir travaillé sur des personnages et mecha de jeux de combat en arcade. 

 
 

Japan Expo recevait également l’un des acteurs de la grande époque du Shônen Jump, emblématique magazine de prépublication : Hiroki GOTO, ancien rédacteur en chef. Au milieu des années 80, il a pris part à la naissance de nombreux manga devenus culte, période sur laquelle il revient dans un livre, Jump – L’âge d’or du manga, paru aux éditions Kurokawa. Il a donné plusieurs séances de dédicace, ainsi qu’une conférence.

D’autres conférences contribuaient à vous plonger dans l’univers du manga, comme Le manga : passé, présent, futur, conférence croisée réunissant les éditions Delcourt, Glénat, Kana, Ki-oon et Pika Édition, ou encore La Fabrication des manga : du livre japonais au livre français avec Gilles MURE-RAVAUD, directeur général adjoint de CPI France, et Karim TALBI, directeur de collection chez isan manga. L’EIMA, École internationale du manga et de l’animation, donnait des conférences de présentation de l’école et du métier de mangaka, pour ceux qui ont envie de se lancer ! Enfin, la remise du Prix Asie de la Critique ACBD 2019 se déroulait comme chaque année à Japan Expo et c’est le manga Les Montagnes hallucinées de Gou TANABE (Ki-oon), d’après l’œuvre de H. P. LOVECRAFT, qui a été récompensée. Le titre avait d’ailleurs remporté les Daruma 2019 du meilleur dessin (prix du jury) et de la meilleure fabrication (Prix du jury de la création).

Anime : avant-premières, actu et nostalgie

Parmi les moments forts du festival, l’évènement Yoko TAKAHASHI x EVANGELION a réuni les fans en masse devant la scène Yuzu. Ils étaient en effet nombreux à désirer en savoir plus sur le prochain film de la saga EVANGELION: 3.0+1.0. Yoko TAKAHASHI a d’abord enflammé la scène, interprétant plusieurs morceaux dont le générique de NEON GENESIS EVANGELION ! En sa présence, le public a découvert une invitée surprise : Megumi OGATA, la voix de Shinji Hikari, personnage principal de la série, venue spécialement pour cet évènement diffusé en direct au Japon. Autre surprise : une vidéo du réalisateur, Hideaki ANNO, qui vous a adressé quelques mots avant la projection exclusive des 10 premières minutes du film prévu pour 2020 ! Un stand dédié à EVANGELION: 3.0+1.0 vous permettait aussi d’en savoir plus. Quant à Yoko TAKAHASHI, elle est allée à votre rencontre en dédicace.

 
 

Japan Expo inaugurait en 2018 les projections en soirée et elles étaient de retour pour le 20e anniversaire pour prolonger votre journée au festival ! En partenariat avec TMS Entertainment, la soirée de jeudi rendait hommage à Monkey Punch, le créateur de Lupin III, disparu en avril 2019. Figurant parmi les séries les plus reconnues de l’animation japonaise, Lupin III a diverti des générations entières de fans depuis son premier épisode en 1971. La soirée a commencé avec le tout premier épisode de la série, Lupin brûle-t-il ?, un OAV réalisé à l’occasion du 50e anniversaire de Lupin III, Lupin a-t-il toujours le feu sacré ?, et le film Lupin III : Le Mensonge de Fujiko.

Le lendemain, l’écran géant de la scène Yuzu vous invitait à l’avant-première du long métrage d’animation Saga of Tanya the Evil – the Movie –, en partenariat avec Crunchyroll. Ce film est la suite de la série du même nom adaptée d’un light novel de Carlo ZEN illustrée par Shinobu SHINOTSUKI.

Samedi, Eurozoom vous proposait de découvrir le nouveau film du réalisateur Hiroyuki IMAISHI (Dead Leaves, Gurren Lagan, Kill la Kill…) : Promare. Produit par le studio Trigger, le film suit les aventures des Burning Rescue, une équipe de pompiers nouvelle génération qui doit combattre les Mad Burnish, des pyromanes d’un nouveau genre.

 
 

D’autres avant-premières vous attendaient en journée : le tout premier épisode de l’anime tant attendu Vinland Saga, en partenariat avec TWIN ENGINE, Inc. et Fuji Creative Corporation. Diffusées en exclusivité mondiale, les aventures de Thorfinn ont accueilli les fans en masse. La salle Mikan, nouvelle salle de projection, proposait quant à elle le premier épisode de la saison 4 de la série à succès My Hero Academia en exclusivité, avec ADN, Kazé et Viz Media.

Japan Expo inaugurait ainsi à l’occasion de son 20e anniversaire la salle Mikan, avec son grand écran et ses 300 places, avec plus de 24 heures de projections réparties sur les quatre jours du festival. De nombreux partenaires s’associaient à la programmation de cette salle pour proposer, entre autres, des épisodes de Mob Psycho 100 II (Crunchyroll), Isekai Cheat Magician (ADN / Kadokawa), The Price of Smiles (Nippon TV), Fire Force (ADN / Kana / Wakanim) ou encore Pandora & Akubi (XFLAG et Tatsunoko Production). 

 
 

Plusieurs conférences venaient compléter cette belle programmation, comme celle de la célébre seiyû Aya HIRANO, voix de l’héroïne éponyme de La Mélancolie de Haruhi Suzumiya ou encore de Lucy dans Fairy Tail. Une autre réunissait trois comédiens de doublage qui ont sans doute bercé l’enfance des fans d’anime de la première heure : Jean-Pierre DENYS, qui prête sa voix à plusieurs méchants dans la série Signé Cat’s Eyes et à la Force Bleue de Bioman, Brigitte LECORDIER, la voix de Son Goku bien sûr mais aussi Son Gohan et Son Goten (toujours dans la saga Dragon Ball) ou encore Luka Macken dans Black Butler, et enfin Annabelle ROUX, que vous avez entendu dans Signé Cat’s Eyes (Alex Chamade), dans Fairy Tail (Kanna Alperona) et dans Bioman (Force Rose). Ils sont aussi allés à la rencontre du public en dédicace.

D’autres conférences ont permis à @Anime, Crunchyroll et Wakanim de vous parler des séries et films à venir en simulcast ou au cinéma pour la prochaine saison. Wakanim en a profité pour célébrer ses 10 ans avec vous. ADN, Crunchyroll et Wakanim se sont aussi réunis pour une conférence sur le streaming et son futur.

Enfin, l’équipe créative du film Child of Kamiari Month et son créateur Toshinari SHINOHE sont venus vous parler de ce film d’animation dont la sortie est prévue à l’automne 2020. Il raconte l’histoire d’une jeune fille mystérieusement attirée vers la région d’Izumo où se trouve l’un des sanctuaires shintô les plus importants, et de son voyage à travers le Japon. Le danseur BANG et la Bang Family donnaient plusieurs spectacles inspirés par le film.

L’anisong à l’honneur

 
 
 

On vous parlait un peu plus haut de la présence d’Aya HIRANO. Voix de Haruhi Suzumiya dans La Mélancolie de Haruhi Suzumiya, la seiyû en interprète aussi les génériques et la musique, et s’est produite en showcase.

Vendredi soir, organisé en marge du festival, le concert Anisong Festa! faisait place sur la scène Karasu à de grands noms de ce genre musical qui a conquis nombre de fans. Ces artistes se sont aussi produits sur la toute nouvelle scène Tsubamé, scène musicale installé au cœur du hall 5A : Mika KOBAYASHI, connue pour sa participation aux génériques de L’Attaque des Titans ou Seven Deadly Sins par exemple ; miwa, qui chante le générique d’ouverture de Bleach ; et angela, duo interprète du générique de l’anime FAFNER in the Azure THE BEYOND. En première partie du concert – et à plusieurs reprises sur les scènes du festival –, les breakdancers otaku de Real Akiba Boyz ont enflammé le public !  

 
 

Les nostalgiques des anime des années 80 et de leurs génériques avaient aussi de quoi se réjouir grâce à la présence de Claude LOMBARD et Michel BAROUILLE. Interprète de très nombreux génériques comme ceux de Max et Compagnie et Embrasse-moi LucileClaude LOMBARD vous a fait profiter de ses titres les plus emblématiques en live. Elle vous donnait aussi rendez-vous en dédicace et en conférence, l’occasion de recevoir un Daruma récompensant sa carrière. Michel BAROUILLE, connu pour les génériques d’Albator 78Goldorak et les deux Mazinger ou encore Bioman, est lui aussi monté sur scène pour interpréter ses morceaux et a donné plusieurs séances de dédicace.

Et pour ceux qui ne peuvent pas s’empêcher de chanter à tue-tête leurs génériques préférés, les associations BulleJapon, Forum Thalie et Kaerizaki organisaient des karaoke et blindtests sur les scènes Sora, ainsi que le fameux Karaoke géant signé BulleJapon sur la scène Ichigo dimanche à la fin du festival.

Focus sur la création européenne

 
 
 
 

Les mangaka français et européens sont de plus en plus nombreux : passionnés de manga et de culture japonaise, ils y puisent leur inspiration et leur imagination n’en finit pas de nous étonner. Plus d’une trentaine d’entre eux étaient présents pour des dédicaces à l’espace Sumiré ou sur les stands de leurs éditeurs.

À l’occasion du 20e anniversaire du festival, Aurore, illustratrice des affiches du festival, s’était jointe aux célébrations. L’artiste, également autrice de bande dessinée avec des titres comme Elinor JonesHarfang ou Pixie, a participé à la conférence dédiée aux 20 ans du festival et vous donnait rendez-vous en dédicace.

Alors qu’il travaille sur l’adaptation anime de la saison 2 de Radiant avec la chaîne japonaise NHK et en même temps sur la suite du manga, Tony VALENTE avait pris quelques jours pour venir à votre rencontre à Japan Expo. Il était en dédicace sur le stand d’Ankama dans un décor dédié au manga.

Les éditions Delcourt, Soleil et Tonkam avaient invité nombre de leurs auteurs de manga et BD sur leur stand où le public pouvait venir à leur rencontre pour discuter et bien sûr repartir avec une dédicace :

 
 
 
 

Plusieurs auteurs et artistes avaient aussi fait le déplacement sur le stand des éditions Glénat :

  • Christophe COINTAULT et son manga Tinta Run
  • le scénariste Antoine DOLE et le dessinateur Vinhnyu, avec le manga 4LIFE et la sortie récente du tome 2
  • la mangaka Enaibi, dessinatrice sur HORION
  • Izu et Kalon, le scénariste et la dessinatrice du manga Versus Fighting Story
  • Camille MOULIN-DUPRÉ, l'auteur du manga Le Voleur d'estampes
  • la mangaka VanRah venue présenter le dernier volume de Stray Dog, ainsi que ses manga MortiCian et Ayakashi

Du côté des éditions H2T, sept mangaka et auteurs de BD vous attendaient en dédicace sur le stand et pour certains également à l’espace Sumiré. Vous avez ainsi pu rencontrer :

Quatre d’entre eux, Rossella SERGI et Kira YUKISHIRO pour la team shôjo et Salvatore NIVES et Redjet pour la team shônen, se sont affrontés lors d’un draw battle à quatre mains, réalisant des dessins sur des thèmes imposés dans leurs styles respectifs.

Sur le stand des éditions Ki-oon, Yami SHIN et SHONEN venaient à votre rencontre, vous présentant leurs manga Green Mechanic et Outlaw Players.

Les mangaka Reno Lemaire et Romain Lemaire vous invitaient quant à eux à découvrir leurs séries Dreamland et Everdark, avec chacun un nouveau tome sorti à l’occasion du festival. En plus de dédicace sur le stand de Pika Édition, ils ont offert au public une session de live drawing en duo sur la scène Kuri, pendant laquelle ils ont aussi répondu à toutes les questions.

Jeux et animations en pagaille

Les éditeurs vous donnent rendez-vous sur scène avec leurs auteurs et vous permettent de rencontrer les artistes mais ils mettent aussi leurs stands aux couleurs de leurs manga phare et des dernières sorties en y organisant jeux et animations !

 
 

Le stand Glénat mettait à l’honneur un nouveau titre et l’une des séries les plus incontournables de l’univers manga : Ariadne, l’empire céleste et Dragon Ball. D’un côté vous attendait une épreuve de moving light, tandis que plusieurs animations étaient dédiées au mythique manga créé par Akira TORIYAMA. Hologrammes kamé hamé ha, photos souvenirs dans un décor de la série avec ses personnages et une piscine à balles où vous deviez retrouver les 7 boules de cristal vous attendaient.

L’escape game Moriarty proposé par les éditions Kana était de retour : pendant une heure, dans la peau de Sherlock Holmes, les participants étaient invités à déjouer les pièges de Moriarty et à résoudre ses énigmes.

Cinq attractions étaient réunies au sein du Ki-oon World autour de City Hunter Rebirth, My Hero Academia, Magus of the Library, Tsugumi Project et Gigant ! Vous avez plongé au cœur du Tokyo des années 80 pour suivre les péripéties de Ryo Saeba dans les décors iconiques de cette série culte ; incarné Ochaco et utilisé votre alter de lévitation pour faire flotter héros et vilains ; pénétré dans la fameuse bibliothèque centrale d’Afshak ; revisité le monde de Tsugumi Project en réalité virtuelle ; ou encore testé le pouvoir de Papico du manga Gigant ! 

 
 

Les éditions Ototo vous invitaient à jouer au baby-foot mais pas n’importe lequel : l’un des premiers baby-foot à figurines féminines sortis pour la coupe du monde féminine de football, décoré aux couleurs de la série Mai Ball!.

Les univers de Hiro MASHIMA étaient à l’honneur sur le stand Pika Édition avec le Space Quiz dédié à son nouveau titre Edens Zero, un simulateur d’apesanteur dans lequel les participants avaient 45 secondes pour répondre aux questions qui leur étaient posées. À quelques mètres de là, Happy, l’adorable chat de Fairy Tail, attendait petits et grands pour les maquiller en chat bleu à son effigie ou en renard comme Luna, sa nouvelle amie dans Fairy Tail - La grande aventure de Happy, le manga de Kenshirô SAKAMOTO.

 
 
 

Enfin, les associations étaient bien sûr de la partie pour célébrer avec vous le 20e anniversaire de Japan Expo et leur passion du manga et de l’anime ! Les maquettes et autres dioramas étaient à l’honneur avec l’AEUG, Association pour l’essor de l’univers Gundam, plus présente que jamais à l’occasion du 40e anniversaire de la saga et qui proposait des ateliers de montage de Gunpla. Anigetter exposait une belle collection de maquettes et papercrafts mais proposer des ateliers pour fabriquer vos propres créations. Enfin l’équipe de Star Hill Team présentait des dioramas d’anime sur son stand, en plus de ceux des expositions. FreeLUG exposait aussi d'impressionnants décors de LEGO.

 
 

Parce que Japan Expo est aussi une grande aire de jeu, plusieurs associations – Animaniak, BulleJapon, Forum Thalie, Kaerizaki et Ze Network Tsundere – organisaient sur leurs stands et sur les scènes Sora des quiz, concours, blindtests, karaoke, tests et jeux en tout genre ! Les amateurs d’AMV – Anime Music Video, des vidéos réalisées à partir d’extraits d’anime montés sur de la musique – avaient rendez-vous sur le stand d’AMV France mais aussi en salle Mikan pour plusieurs projections, dont le Concours d’AMV Japan Expo 2019.

Tags :

  • Manga
  • Anime

Suivez-nous

Publicité

Japan Expo Aime

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Connectez-vous !
Connexion
Ou
Mot de passe oublié