Japan Expo Paris - 4 au 7 Juillet 2019 Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte
Rejoignez-nous ! 258 Jours 06 : 27 : 55
Publicité
Information

19e Impact : le jeu vidéo en force !

Présentations exclusives, titres jouables en avant-première, tournois, rencontres avec des invités d’exception… les fans de jeux vidéo étaient aux anges avec la programmation vidéoludique de ce 19e impact !

Publié le

Focus sur les invités

Cette année, Japan Expo recevait plusieurs invités issus du monde du jeu vidéo qui vous ont retrouvé autour de différents évènements inoubliables. Ces derniers ont saisi cette occasion pour revenir sur des licences et des éditeurs culte en conférence et vous présenter les dernières nouveautés côté gaming.

Sôhei NIIKAWA, Président de Nippon Ichi Software, a fêté les 25 ans de l’éditeur en vous remémorant les différentes réalisations de celui-ci, puis a retracé l’histoire des jeux Disgaea, série dont il est lui-même le créateur, sur la scène Také. Daisuke SATO vous a parlé de son travail en tant que producteur des jeux Yakuza au cours d'une rétrospective axée sur la saga aux côtés de Takaya KURODA, le doubleur de Kazuma Kiryu, et vous a également permis de découvrir en exclusivité le dernier jeu inspiré d’Hokuto no Ken (Ken le Survivant en français) : Fist of the North Star: Lost ParadiseYasuyuki ODA, figure majeure des jeux de combat, a célébré les 40 ans de SNK et vous a dévoilé quelques images et secrets exclusifs de SNK HEROINES.

Nintendo avait également son lot d’invités sur son stand. Shintaro KOJIMA, producteur de Monster Hunter Generations Ultimate, vous a donné rendez-vous pour le voir jouer à ce nouvel opus, tandis que le compositeur Yasunori NISHIKI et le producteur Masashi TAKAHASHI vous ont rencontré pour présenter le tout nouveau jeu développé par SQUARE ENIX, OCTOPATH TRAVELER, un RPG mêlant ingénieusement pixel art et images de synthèse.

Marcus, véritable "dinosaure du jeu vidéo" et icône du milieu, vous attendait au cœur du "Super Marcus World", son stand truffé de bornes d'arcades, de jeux de société et de consoles rétro. Il s'est également mesuré aux joueurs les plus aguerris durant son show Marcus vs Japan Expo sur la scène Ichigo.

En plus de tous ces évènements, vous avez eu l’opportunité d’aller à la rencontre de chacune de ces personnalités, ainsi que d’Hiroshi MATSUYAMA, PDG du studio de développement CyberConnect2, grâce à des séances de dédicace organisées tout au long du festival !

Les éditions Glénat vous ont permis d'allier votre goût du jeu vidéo à votre intérêt pour le manga en vous conviant à une conférence donnée par Izu et Kalon, les deux auteurs de Versus Fighting Story, le premier manga dédié aux compétitions d'e-sport.

Enfin, Shigesato ITOI, le concepteur des jeux Earthbound (aussi connus sous leur titre japonais Mother), vous a donné rendez-vous sur la scène Nezumi pour vous présenter son dernier projet en date : Dokonoko, une application pour smartphone à destination de tous les amis des bêtes permettant de partager les photos de ses chiens et chats avec le monde entier, d’ajouter les animaux de compagnie d’autres utilisateurs en ami ou même de trouver des annonces d'adoption lancées par des refuges.

Côté stands éditeurs

SQUARE ENIX vous proposait de jouer à des titres en avant-première européenne : Kingdom Hearts III sur 32 bornes, DRAGON QUEST® XI : Les Combattants de la destinée, LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES DE CAPTAIN SPIRIT™ ou encore Shadow of the Tomb Raider™ sur 24 bornes (le tout plongé dans un décor saisissant donnant le sentiment d'être tout droit sorti du jeu). Vous pouviez également vous lancer dans des battles contre Byakko et Tsukuyomi sur FINAL FANTASY® XIV Online, assister à des démonstrations d'Opus VI de FINAL FANTASY TRADING CARD GAME et de Chocobo Crystal Hunt, ainsi qu'à une rétrospective des jeux Tomb Raider concoctée par l'association MO5.COMUn stand goodies vous permettait de faire le plein de produits dérivés (figurines, peluches, accessoires, section musique avec OST spécialement dédicacées) et l'espace SQUARE ENIX MANGA réunissait vos manga préférés tels que FULLMETAL ALCHEMIST, Black Butler ou Pandora Hearts.

Côté Nintendo, en plus de la présentation d’OCTOPATH TRAVELER offerte par son producteur et son compositeur, Masashi TAKAHASHI et Yasunori NISHIKI, et de celle de Monster Hunter Generations Ultimate donnée par son producteur Shintaro KOJIMA, les visiteurs ont chaque jour obtenu un aperçu du futur jeu Pokémon à sortir sur la Nintendo Switch : Pokémon : Let’s Go, Pikachu et Pokémon : Let’s Go Évoli. Le stand permettait lui aussi de jouer à des titres en exclusivité (Captain Toad, OCTOPATH TRAVELER, Super Smash Bros Ultimate), vous invitait à replonger dans ses dernières licences phare (Splatoon 2, ateliers Nintendo Labo pour petits et grands) et organisait des tournois appelant les joueurs à tester leur dextérité contre celle d’autres fans sur Mario Tennis Aces, Splatoon 2 et même le très récemment annoncé Super Smash Bros Ultimate.

KLabGames centrait quant à lui son activité sur deux titres : Captain Tsubasa: Dream Team, auquel vous avez pu vous essayer pour tenter de gagner des goodies, et Bleach: Brave Souls, qui avait une machine attrape-peluche à son image ainsi qu’un studio photo dans lequel vous pouviez vous faire tirer le portrait et repartir avec le masque d’Ichigo Kurosaki. Le stand proposait aussi une multitude de produits dérivés comme des posters, des wall scrolls ou encore des badges. Enfin, vous avez pu rencontrer une partie de l’équipe de KLabGames vendredi lorsque celle-ci vous a présenté les sorties jeux à venir sur la scène Také.

En plus des invités et autres évènements, KOCH MEDIA vous a gâté en jeux sur son stand. Il vous était notamment possible de jouer à une version remasterisée de Disgaea 1, d’affronter des monstres terrifiants avec Labyrinth of Refrain: Coven of Dusk, d’aider le jeune Adol à résoudre l’énigme de l’île mystérieuse de Ys VIII: Lacrimosa of Dana, de vous essayer à Sonic Mania en prévision de la sortie de Sonic Mania Plus en Europe, de jouer à Yakuza Kiwami 2, de tester en exclusivité les dernières aventures de Kenshiro avec Fist of the North Star: Lost Paradise, mais aussi de plonger dans Persona 3: Dancing in the Moonlight, Persona 5: Dancing in Starlight ou encore Valkyria Chronicles 4.

OMEN by HP vous invitait à vous lancer dans des parties d'Overwatch, de League of Legend ou de tenter le top 1 sur Fortnite grâce à ses ordinateurs puissants.

Enfin, les éditions Ki-oon vous ont retrouvé sur leur mini parc d'attractions, le Ki-oon World, avec des activités variées dont une démo jouable de My Hero One’s Justice, le jeu de combat tiré de My Hero Academia, en partenariat avec Bandai Namco.

Rencontre avec les développeurs de demain

Cette année, Japan Expo vous a dévoilé un concept inédit en partenariat avec Indie Beard Communication, après vous avoir présenté de nombreux studios et développeurs de jeux vidéo indépendants grâce aux Tremplins Jeux vidéo indé pendant deux Impacts consécutifs : le Village Jeux vidéo indépendants. S'étendant sur plus de 1200m², celui-ci mettait en avant les nouveaux talents du jeu vidéo en accueillant 31 studios indépendants venus vous parler de leurs projets, vous faire découvrir leurs jeux et bien sûr vous faire tester ces derniers :
 

 

Une scène était également implantée sur l’espace et permettait à ces développeurs en herbe de présenter leurs créations au public le tout au milieu d’animations en tout genre.

Le premier Forum Emploi des métiers créatifs voyait le jour au Village en partenariat avec l’Agence Française pour le Jeu Vidéo et Capital Games. Des sessions de recrutements y étaient organisées.

Enfin, des écoles étaient présentes et recevaient la prochaine génération de créateurs pour les aider à trouver leur voie : Autographe-artsup et Ludus Académie.

Des évènements et animations gaming à ne plus savoir qu’en faire

De nombreuses associations étaient regroupées au festival pour partager leur passion : APOIL vous a présenté les jeux ayant marqué les organisateurs du stand, l’équipe d’InfiniVerse vous a immergé dans des mondes parallèles en vous faisant découvrir un éventail de jeux en réalité virtuelle, Kaio Gaming et Fury Lan s’alliaient pour organiser des tournois de jeux de combat auxquels vous pouviez participer (Dragon Ball Z: Budokai Tenkaichi 3, Dragon Ball FighterZTekken 7...).

Confortablement installé sur le stand de MO5.COM, vous avez pu jouer à une sélection de jeux rétro indémodables soigneusement choisis par les membres de l'association et vous qualifier pour la finale du tournoi Saturn Bomberman qui a eu lieu dimanche sur la scène Také.

Final Fans Museum a dressé une exposition consacrée Final Fantasy VII, faite d’objets de collection et autres produits dérivés amassés par ses membres au fil des années. L'association avait aussi pensé un espace animations aux couleurs du Gold Saucer (l'immense parc d'attractions du jeu) où vous pouviez prendre en main les mini-jeux populaires de cet opus emblématique.

Enfin, vous avez pu danser tout votre content aux côtés de JVM-Events et DDR Belgium qui apportaient une sélection de jeux vidéo musicaux tels que Just Dance ou l'indétrônable Dance Dance Revolution.

Toujours en musique, le groupe otonoha reprenait des airs légendaires du jeu vidéo à sa sauce lors d’un show musical sur la scène Sakura.

Sur une autre note, L’Ermite Moderne, membre de l’ex-collectif VoxMakers, rejoignait les Tremplins Web et montait également sur scène, mais ici pour vous convier à son animation "Pourquoi ça existe ? " dédiée au meilleur et au pire des créations vidéoludiques obscures et qui a fait rire aux éclats le public de la scène Nezumi.

Tags :

  • Jeux vidéo

Suivez-nous

Publicité

Japan Expo Aime

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Connectez-vous !
Connexion
Ou
Mot de passe oublié