Japan Expo Paris - 4 au 7 Juillet 2019 Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte
Rejoignez-nous ! 135 Jours 14 : 11 : 39
Publicité
Information

15e Impact : au cœur du Japon traditionnel

Le pays du soleil levant vous tend les bras ! Japan Expo se pare des couleurs miroitantes du Japon et vous fait voyager : expositions, spectacles, démonstrations, concerts ou initiations… fermez-les yeux, on s’y croirait !

Publié le

Wabi-Sabi

Véritable ode à la culture traditionnelle japonaise, l’espace Wabi-Sabi, organisé par Japan Moment et installé sur pas moins de 840 m², regorgeait de trésors à n’en plus finir. Arborant cette année des airs de véritable matsuri, l’espace comprenait une exposition, une scène de spectacle, une autre pour les démonstrations, une maison de thé, de nombreux stands de démonstrations, et un véritable torii à l’entrée.

Sur la scène Wabi-Sabi

Une première à Japan Expo : Maître Kanroku et sa troupe Mokugûsha vous ont fait rêver lors de spectacles de marionnettes joruri, l’un des 3 arts majeurs du théâtre japonais avec le et le kabuki. Magnifique mise en scène également lors des prestations de la troupe Ouen-za qui vous contait la vie tumultueuse d’une jolie courtisane entre danse nihon buyô et scènes d’action de type médiéval. Les 11 membres de Takarabune donnaient une interprétation moderne d’une discipline vieille de plus de 400 ans : la danse awa odori.

La musique traditionnelle avait une place de choix sur la scène. Les tambours wadaiko étaient sous les feux des projecteurs avec la troupe Satsumasendai Odoridaiko qui mêlaient musique et nihon buyô. Subtil et miraculeux mélange de rock et de musique traditionnelle, Wagakki Band a harmonieusement conjugué les instruments modernes aux sons résolument plus classiques du tsugaru shamisen, du shakuhachi ou du koto. Alors que le duo Tsukiyoi vous emmenait dans des contrées inconnues à travers grâce à la fraîcheur de leurs mélodies, les sœurs MORIKAWA, Sukippa Hasuppa, étaient aussi de la partie, Kunie au koto et Hiroe au micro, pour vous envouter de leurs chants folkloriques.

Le trio Sansanar vous a fait découvrir un genre musical bien particulier : la Neo Okinawa Pop, un joyeux mix de chants d’Okinawa et de danses ryûkyû. Vous étiez invité à continuer votre voyage à Okinawa avec Megumi ABIKO, une artiste pleine de talent, joueuse merveilleuse de sanshin, également interprète de chants folkloriques d’Okinawa.

Les somptueux défilés de kimono de Be Japon étaient de véritables invitations à l’évasion, un voyage inoubliable au fil des quatre saisons… Printemps, été, automne et hiver, les kimono revisités défilaient et dansaient sur la scène aux rythmes du violon.

La calligraphie était aussi à l’honneur avec plusieurs artistes donnant des représentations en live de leur art, qui s’animait ainsi sous vos yeux aux rythmes des taiko et des pinceaux de Miho, Rio Haruki, des sœurs Nagiya, et de Hiroko WATANABE.

Lorsqu’un grand chorégraphe rencontre les technologies high-tech, la performance est éblouissante : la danse se mêlait au mapping vidéo et aux chansons de Nammy MIKAMI lors de spectacles surprenants et résolument modernes.

Les stands de démonstrations

Authentiques et sympathiques, les artisans étaient présents pour vous faire découvrir la beauté des arts traditionnels dans un environnement japonisant à souhait. Des démonstrations et des ateliers de peintures traditionnelles, de calligraphie, de broderie bunka, de patchwork, de création de poupées ichimatsu, de sand art (de l’art avec du sable !), de carillons à vent, etc. attendaient les visiteurs pendant les 5 jours du festival.

La cérémonie du thé au Japon est un art à part entière. Le plus grand maître de l’école de thé Enshu ainsi que l’entreprise familiale de Chikumei-dô qui fabrique des fouets à thé depuis plusieurs générations partageaient ainsi avec vous l’art précieux du thé, et une salle de thé Urasenke avait été tout spécialement installée.

L’exposition Wabi-Sabi

De retour pour la 4e fois à Japan Expo, l’exposition Wabi-Sabi présentaient de nombreux objets d’art et d’artisanat japonais : des poupées hina en tissu ancien ; des œuvres de lavis japonais (peinture à l’encre de Chine) ; des fleurs de perles ; des textiles avec des teintures yuzen artisanales, du crêpe de l’époque d’Edo ou encore des patchworks traditionnels jidaigire ; des peintures sur céramique Arita ; ou encore l’art japonais de la laque.

WABI SABI in JE15

Vidéo de l'espace Wabi-Sabi et de la programmation par Japan Moment

 

Musique & spectacles

Pour permettre au plus grand nombre de profiter de leur talent, les artistes de l’espace Wabi-Sabi étaient aussi sur la scène culturelle de Japan Expo et pour certains au Live House comme Wagakki Band dont les sons mêlant instruments traditionnels et rythmes rock se prêtaient parfaitement à l’ambiance de la scène musicale du festival, ou sur la scène principale à l’image de Tsukiyoi, Sansanar, Satsumasendai Odoridaiko et Ouen-za et de leurs prestations grandioses.

Pour la première fois, Japan Expo recevait de véritables geisha : Chika et Momoko, deux geisha de Kagurazaka, un quartier de Tokyo, accompagnées de Kazuko WATANABE, une okami, maîtresse d’un restaurant traditionnel où se produisent les geisha. Elles ont fait découvrir au public ce que signifie être une geisha, montré leur talent sur scène lors des Danses des 4 saisons et ont même initié certains d’entre vous lors d’ateliers. Des séances photo étaient également au programme.

La compagnie de kamishibai Les troubadours colombe bleue était là pour vous émerveiller avec leur théâtre de papier. Tambours japonais traditionnels, les taiko étaient sous les feux des projecteurs avec le Tsunagari Taiko Center : le bruit entêtant des percussions japonaises résonnait mélodieusement tout autour de la scène culturelle.

Tout le monde a besoin de soutien, y compris YOSHIKI : le groupe de supporters enjoués et pleins d’énergie Aozora Ôendan a tout donné, et surtout de sa voix, pour vous encourager, vous et les invités du festival !

Arts et artisanat

En plus de l’exposition et des démonstrations de l’espace Wabi-Sabi, Japan Expo offrait de multiples occasions de découvrir plus avant les arts et l’artisanat japonais, par exemple en remontant aux origines de la culture japonaise sur l’espace Saiko ! Japan avec le Jômon Musée Japan.

En 2011, le Japon était victime d’un tremblement de terre et d’un tsunami dévastateurs. Les blessures subsistent toujours 4 ans plus tard mais l’art peut aussi atténuer la douleur. L’exposition Mushae en est un bel exemple, lancée afin de soutenir la ville de Minamisôma, traumatisée après les événements de 2011. L’exposition est née d’un projet mis en place par l’illustrateur Mamoru YOKOTA qui y a fait contribuer de nombreux artistes à travers des dessins de cavaliers en armure partis à la capture de chevaux sauvages, afin de soutenir le festival millénaire Sôma Nomaoi. C’est sur cette même idée que le Projet Okiagari Koboshi est né : décorées par de nombreuses personnalités, des poupées okiagari koboshi originaires de Fukushima étaient exposées à Japan Expo. De manière très symbolique, ces poupées culbuto traditionnelles ont la particularité de toujours se relever lorsqu’elles tombent.

D’autres espaces vous faisaient découvrir les arts japonais, par exemple l'origami avec Tengumi ou sur l'espace enfants pour les plus jeunes. Le stand Au fil de la lame vous proposait des démonstrations de forge, tandis que Pigments et Arts du monde vous invitait à découvrir la peinture traditionnelle nihonga. Yuai Association de son côté proposait divers ateliers, de calligraphie ou de japonais, des essayages de yukata ou encore la découverte du kokedama, l'art de la mousse et du bonsai

Arts de vivre

La cuisine japonaise, réputée pour ses saveurs, vous était servie sur un plateau : la préparation d’omelettes, de bentô ou de maki californiens vous étaient expliquées étape par étape par l’école du sushi Wasabi de Paris, et de sérieuses confrontations culinaires entre un chef français et un chef japonais ont su vous tenir en haleine autour de la recette de l’ochazuke, un plat à base de riz et de thé vert. Bien sûr, tous les petits creux ont pu être comblés par les nombreux restaurateurs présents sur le festival. L’espace Saiko ! Japan vous permettait aussi de découvrir le bœuf de Kobe ou les pâtisseries japonaises.

Vous pouviez aussi découvrir les jeux traditionnels japonais comme le go, le shôgi ou l’othello, ou encore le mah-jong, d’origine chinoise mais très populaire au Japon. Initiations aux règles de base, perfectionnement pour les initiés, tournois : tout était réuni pour vous faire passer de bons moments !

Enfin, la relaxation était aussi au programme : ambiance zen avec Butsu Zen Zone qui vous faisait découvrir sa méthode de relaxation, le zazen, dans une atmosphère un brin décalée.

Tags :

  • Musique
  • Mode
  • Culture & traditions
  • Arts de vivre
  • Littérature
  • Cuisine

Suivez-nous

Publicité

Japan Expo Aime

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Connectez-vous !
Connexion
Ou
Mot de passe oublié