Japan Expo Paris - 5 au 8 Juillet 2018 Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte
Rejoignez-nous ! 257 Jours 05 : 1 : 19
Publicité
Information

18e Impact : Animé 100, grande fête de l’animation japonaise

Le 18e Impact se plaçait sous le signe de l’animation japonaise et de la célébration de son centenaire : retour sur cet évènement qui a rassemblé 13 invités japonais du monde de l’animation, des dizaines d’intervenants et bien sûr le public du festival !

Publié le

L'album photo Animé 100

Animé 100 : le centenaire de l’animation japonaise

2017 marquait le 100e anniversaire de l’animation japonaise : une occasion parfaite pour Japan Expo de célébrer cet aspect de la pop culture nipponne qui est au cœur du festival. Quand elle débarque en France à la fin des années 70 avec la diffusion de Goldorak, c’est le coup de foudre pour la génération des jeunes des années 70 et 80. C’est aussi le début d’une longue histoire d’amour dont Japan Expo est la parfaite illustration. Japan Expo reflète le parcours des fans qui, à travers leur passion pour les anime, se sont petit à petit ouverts au manga, puis au Japon et aux autres aspects de sa culture. Avec Animé 100, Japan Expo a souhaité mettre en avant le lien si fort qui unit l'animation japonaise au festival et à son public.

Dès le début de l’année, sur notre site et nos réseaux sociaux, l’animation japonaise était partout. L’équipe du festival mais aussi de nombreuses personnalités se sont mobilisées pour vous faire vivre ce 100e anniversaire pendant les mois précédant Japan Expo et bien évidemment, sur place. Avant le festival, vous avez entre autres découvert sur JapanExpoTV, notre chaîne Youtube, des anecdotes sur une séries d’anime culte. Des personnalités proches du milieu de la pop culture ont partagé avec vous leurs souvenirs des titres qui ont marqué leur enfance et le début de leur passion pour l’animation japonaise. On vous invite à les (re)voir sur JapanExpoTV en cliquant ici.

Le point d’orgue d’Animé 100 et des célébrations étaient bien entendu le festival lui-même. La programmation mettait en avant l’animation japonaise, avec des dédicaces, des masterclass ou encore des conférences au nombre de 22. Une scène dédiée, la bien nommée scène Animé 100, accueillait d’ailleurs une partie d’entre eux. L’exposition Animé 100 présentait une sélection de 100 anime choisis parmi la foisonnante production des 100 dernières années, pour en donner un aperçu à travers le temps et des thèmes dominants. Des projections vous étaient proposés sur les diverses scènes ainsi que dans la salle de projection de l’exposition, avec des classiques et des inédits. D’autres thématiques du festival se mêlait à l’animation à l’occasion de cet anniversaire, comme le cosplay, la musique ou encore le jeu vidéo. En tout, ce sont 82 évènements qui vous étaient proposés pour fêter Animé 100 !

Rencontre avec les virtuoses de l’animation japonaise

13 figures majeures de l’animation japonaise avaient accepté l’invitation de Japan Expo à l’occasion de cet anniversaire exceptionnel. Parmi eux se trouvait Masao MARUYAMA qui a fait l’honneur au festival d’être le parrain d’Animé 100. Avec plus de 50 ans d’expérience dans l’animation, ce producteur est l’un des professionnels de l'industrie ayant participé au plus grand nombre d’anime. Il a travaillé avec les plus grands et sur les titres les plus culte de l’histoire de l’animation, d’Astro, le petit robot à Ashita no Joe, Death Note ou encore les films du regretté Satoshi KON. Il a partagé cette longue et riche expérience avec vous lors d’une conférence passionnante.

Réalisateurs, animateurs, chara-designers, producteurs s’étaient réunis autour de lui et ont profité de conférences pour vous montrer leur talent en live lors de séance de live drawing retransmises sur l’écran de la scène :

  • Nobuyoshi HABARA, qui compte 30 ans de carrière et des dizaines d’anime auxquels il a contribué en tant qu’animateur, mecha- et chara-designer, et réalisateur, qui vous a dessiné les personnages de La Revanche des Gobots
  • Shichiro KOBAYASHI, maître dans l’art du décor d’anime réalisé à la main, qui a contribué à l’ambiance de Cobra, Berserk ou encore Rémi sans famille, et qui a réalisé pour vous en live un des paysages dont il a le secret
  • Takuo NODA, le chara-designer de l’anime Capitaine Flam, grand succès de la fin des années 70, dont il a fait renaître le personnage principal de quelques majestueux coups de crayon
  • Masahiko OKURA, animateur et réalisateur qu’on retrouve entre autres sur Blue Drop ou Yukikaze
  • Masami SUDA, animateur et chara-designer à qui l’on doit récemment les personnages de la saison 1 de Yo-kai Watch ou ceux de Hokuto no Ken, qu’il a dessiné de façon magistrale pendant son live drawing
  • Koji TAKEUCHI, producteur de nombreux anime culte, comme Lupin IIISherlock Holmes ou Kié la petite peste, qui a travaillé avec des figures majeures de l’animation parmi lesquelles Isao TAKAHATA et Hayao MIYAZAKI
  • Takuya WADA, animateur, chara-designer et réalisateur qui a travaillé sur Lupin III, Cobra ou Hokuto no Ken

Le centenaire de l’animation japonaise n’était pas le seul anniversaire célébré lors du festival puisque Lupin III fêtait aussi ses 50 ans cette année ! Le petit-fils d’Arsène Lupin a en effet vu le jour sous la plume du mangaka Monkey Punch en 1967, avant de connaître de nombreuses adaptations animées. Kazuhide TOMONAGA, qui était parmi nous à cette occasion, a contribué à nombre d’entre elles, depuis la série Lupin III Part II, sur laquelle il a travaillé avec Hayao MIYAZAKI, à la plus récente, Lupin III : l’aventure italienne. En plus d’une conférence sur son travail au cours de laquelle il a dessiné Lupin en live, il a aussi participé à la grande conférence organisée en l’honneur du cinquantenaire de Lupin III, aux côtés de Shuhei KATO, producteur et président de M.P. Works, Yu KIYOZONO, producteur et président du studio TELECOM, et Ryota KATO, vice-président senior et directeur général, TMS. En plus de projections, cet évènement était l’occasion de dévoiler l’arrivée de Lupin au pays de son grand-père puisque la prochaine série Lupin III se déroulera en France.

 
 

L’anime Yuri!!! On ICE qui compte des fans toujours plus nombreux en France était à l’honneur avec la présence de Sayo YAMAMOTO, sa réalisatrice, et Mitsurô KUBO, sa scénariste, en partenariat avec Crunchyroll. Les nombreux adeptes de la série étaient au rendez-vous de leurs nombreuses apparitions, notamment lors de la conférence, illustrée d’un live drawing, qui a fait salle comble.

La saga Ghost in the Shell a quant à elle fait l’objet d’une conférence également très suivie avec Kenji KAMIYAMA, réalisateur de la série Ghost in the Shell: Stand Alone Complex, et Yoshiki SAKURAI, son scénariste, en partenariat avec @Anime. L’évènement a été marqué par l’apparition sur scène d’un Tachikoma télécommandé de la compagnie Cerevo. 

 
 

Ensemble, ils ont passé en tout 39 heures en dédicace, vous donnant rendez-vous pour vous permettre de repartir avec le souvenir magique d’une rencontre unique et de précieuses dédicaces. Ils étaient aussi tout prêts à partager leurs secrets et leurs techniques avec les artistes en herbe ou un peu plus aguerris lors de masterclass. Devant de petits comités de passionnés d’anime et de dessin, Shichiro KOBAYASHI, Masami SUDA, Koji TAKEUCHI, Kazuhide TOMONAGA, Sayo YAMAMOTO et Mitsurô KUBO, ou encore Takuya WADA se sont ainsi prêté au jeu de la masterclass. Avec la Human Academy, École japonaise de manga, anime et jeux vidéo, Nobuyoshi HABARA a lui aussi transmis son savoir en apprenant à quelques uns d’entre vous à dessiner des personnages manga façon Hokusai ou, dans un style plus kawaii, façon yuru chara, avec une attention particulière portée sur la colorisation.

Une scène dédiée

Pour accueillir ces nombreux invités, entre autres, en conférence, une scène était tout spécialement consacrée à Animé 100. Elle a comptabilisé près de 24 heures de programmation, avec 25 évènements.

En plus des conférences individuelles des invités dont nous venons de parler, Marc AGUESSE, spécialiste de l’animation japonaise, proposait de revenir sur son histoire avec quatre conférences auxquelles étaient conviés les invités.  Shichiro KOBAYASHI, Masao MARUYAMA, Takuo NODA et Masami SUDA l’ont rejoint pour vous parler des débuts de l’animation japonaise jusqu’aux années 70.  Masao MARUYAMA, Takuo NODA, Kazuhide TOMONAGA et Takuya WADA ont partagé leur expérience de l’âge d’or des années 80. Nobuyoshi HABARA, Masahiko OKURA, Masami SUDA, Koji TAKEUCHI et Takuya WADA ont apporté leurs témoignages sur la période délicate des années 90, avec ses succès et l’explosion à l’international. Enfin, la période des années 2000 concluait ce cycle de conférence dimanche avec ceux qui ont participé et participent à cette période de production intense : Nobuyoshi HABARA, Kenji KAMIYAMA, Masao MARUYAMA, Yoshiki SAKURAI et Sayo YAMAMOTO.

Une autre conférence de Marc AGUESSE avec l’animateur Antoine ANTIN évoquait le sakuga, ces séquences d'animation de grande qualité produites par certains des animateurs les plus emblématiques du milieu. L’association AEUG portait sur les enjeux de la traduction et de la localisation des anime tandis que trois autres conférences s’intéressaient au doublage d’anime. Japan FM présentait une session de doublage en live tandis que Misterfox et le directeur artistique de doublage d’anime Bruno MÉYÈRE vous expliquait le déroulement et la direction d’un doublage. Ils étaient de retour le dimanche en compagnie d’Arnaud LAURENT, la voix de Natsu dans Fairy Tail par exemple, pour vous raconter le parcours d’un comédien de doublage et peut-être éveiller quelques vocations parmi l’assistance.

Enfin, la scène Animé 100 accueillait les cofondateurs du festival, Jean-François DUFOUR et Thomas SIRDEY, pour conclure cette édition en compagnie d'UMI☆KUUN et Nobuyoshi HABARA. Ce dernier en a profité pour exprimer son envie d’être de nouveau parmi vous l’année prochaine et Japan Expo aura le plaisir de l’accueillir à l’occasion du 19e Impact !

L’exposition Animé 100

Pour revenir sur ces 100 ans d’animation japonaise, une grande exposition était organisée. Derrière les rideaux noirs, le visiteur pénétrait dans une ambiance feutrée pour (re)découvrir 100 anime qui ont jalonné cette histoire remarquable. Sur 600 m² se dévoilait une sélection de 80 anime choisis par l’équipe de Japan Expo et un comité d’experts pour les années 1917 à 1999, et 20 autres anime plébiscités par le public lors d’un vote pour les œuvres sorties à partir de l’année 2000, correspondant à l’existence du festival. L’exposition mettait ainsi en valeur des œuvres novatrices comme des succès publics, des anime importants au Japon et d’autres qui ont marqué le public français. 

Six salles vous plongeaient dans six univers différents pour présenter les anime emblématiques de chacun d’entre eux, de la science-fiction au merveilleux, en passant par les tranches de vie ou les univers fantastiques. Des panneaux présentaient chacun des 100 anime de la sélection avec des anecdotes. Dans des vitrines étaient exposés des figurines, des artbooks, des coffrets collector ou encore des goodies. Enfin, ces six salles s’articulaient autour d’une salle de projection où étaient diffusés en continu des anime inédits en France.

Projections : inédits & classiques

Dans la salle de projection de l’exposition mais aussi en salle vidéo ou sur la scène Yuzu à l’occasion d’évènements exceptionnels, les projections dédiées à Animé 100 étaient au rendez-vous, avec des longs métrages, des OAV et des épisodes de séries. Certains des titres diffusés pendant le festival étaient d'ailleurs des inédits sous-titrés en français tout spécialement à l’occasion d’Animé 100.

 
 

Parmi les anime mis à l’honneur pendant le festival, cinq étaient présentés samedi soir, lors de la grande soirée Animé 100 qui se déroulait après la fermeture du festival. Pendant cinq heures se sont succédés deux épisodes de Lupin III Part II réalisés par Hayao MIYAZAKI dans lesquels vous n’avez pas manqué de repérer certains éléments des films qu’il réalisés par la suite (comme Nausicaä de la vallée du vent ou Le Château dans le ciel), le long métrage Chibineko Tom no Daibuken, œuvre "fantôme" qui resta cachée du public pendant près d’un quart de siècle, le premier épisode de la série Martian Successor Nadesico ainsi que l’OAV Gekiganger III, spin-off de la série pour lequel Nobuyoshi HABARA avait réuni des animateurs emblématiques du genre du robot géant, et enfin le film Jeu, Set et Match

 
 

Mais vous aviez bien d’autres occasions de découvrir ces titres et d’autres encore pendant le festival. Jeudi, la conférence dédiée à Lupin III que nous évoquions plus haut vous proposait, en plus d’un des épisodes signés Hayao MIYAZAKI, un épisode de Lupin III : l’aventure italienne, réalisé par Kazuhide TOMONAGA. Continuons à parler des anime auxquels ont contribué les invités du festival avec La Sirène et les bougies rouges, un court métrage singulier entièrement réalisé par Shichiro KOBAYASHI qui ne s’occupe habituellement que de décors. Cette œuvre magnifique a été adaptée d’un conte de Mimei OGAWA. 

@Anime vous invitait à découvrir en exclusivité, avant sa sortie en DVD le 30 août 2017, le tout premier long métrage d’animation japonais, produit pendant la Seconde Guerre mondiale. Inédit en France et disparu pendant de longues années au Japon aussi, Momotaro, le divin soldat de la mer a inspiré des générations d’animateurs, parmi lesquels Osamu TEZUKA.

Kazé vous proposait enfin un cycle de projection d’œuvres plus récentes : 100 ans de l’animation japonaise avec Kazé. L’occasion de revoir ou de découvrir Bleach, Blockade Battlefront, Chroniques de la guerre de Lodoss, Food Wars, God eater, Initial D, Monster ou encore One Punch Man.

Autour d’Animé 100

 
 

Musique, jeux vidéo, cosplay : d’autres thématiques du festival se mêlaient à l’animation pour fêter cet anniversaire !

La musique fait partie intégrante des œuvres d’animation, que ce soit celle des génériques ou celle qui contribue à l’ambiance de l’histoire. Deux concerts Animé 100 étaient programmés sur la scène Karasu pour vous faire revivre en live les génériques culte de vos anime favoris. Jeudi, The World Standard, Kamitsuki et UMI☆KUUN vous invitaient à reprendre en cœur avec eux vos musiques fétiches. Samedi, c’était au tour du Neko Light Orchestra de rendre hommage à la musique des œuvres d’animation japonaise façon rock mélodique. 

Jeux vidéo et anime font aussi bon ménage, comme le prouvent les nombreux jeux adaptés d’anime (et vice versa). Proposé par R-Cade et présenté par Guillaume "Asenka" Dorison de J-ONE, l’évènement Retrogaming Animé 100 vous invitait à monter sur scène pour affronter d’autres visiteurs, des invités du festival ou des top players sur des jeux d’arcade adaptés des plus grandes séries de l’animation japonaise, de Hokuto no Ken Fighting à Dragon Ball Z 2: Super Battle, en passant par JoJo’s Bizarre Adventure: Heritage For The Future.

 
 

Qui dit hommage à l’animation japonaise pense évidemment au cosplay ! Ils sont nombreux, chaque année, à venir grimés en personnages d’anime, déambulant dans les allées du festival ou se produisant sur scène. Cette année, l’association CoSa proposait aussi sur la scène Ichigo des interludes dédiés à des anime culte. Ses cosplayeurs ont interprété sur scène des saynètes inspirées des films du studio Ghibli comme Princesse Mononoké ou Le Château ambulant, de Sailor Moon ou de la saga Macross.

Le Point animations participaient aussi à la fête pour vous faire gagner des Jens à échanger contre des cadeaux avec le jeu Les Anime égarés : vous étiez invité à partir à la recherche des stickers à l’effigie des anime mentionnés dans l’exposition à travers le festival. Plus de 600 participants se sont lancés à leur recherche !

Et pour finir, un grand merci à vous d’avoir participé à cette grande célébration de l’animation japonaise en partageant votre passion avec nous pendant le festival !

Tags :

  • Anime

Suivez-nous

Publicité

Japan Expo Aime

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Connectez-vous !
Connexion
Ou
Mot de passe oublié